Quels sont les enjeux de la qualité de vie au travail ?

Bien qu’étant négligée dans bien des firmes, la qualité de vie au travail (QVT) représente une réelle opportunité pour les entreprises. Il s’agit ici d’une notion qui concerne aussi bien les salariés que la structure elle-même. Autrement dit, elle combine l’accomplissement personnel de chaque collaborateur à la performance de l’entreprise. Ainsi, une démarche QVT résulte généralement de l’imbrication de 3 enjeux.

Enjeu socio-sociétal

Motiver les salariés, attirer de nouveaux talents, juguler le turn-over, créer des valeurs, doper la performance globale de la structure… nombreux sont les avantages découlant du volet socio-sociétal de la qualité de vie au travail, aussi bien pour les collaborateurs que l’entreprise. En agissant sur la dimension sociale et sociétale par le biais d’une démarche QVT, la structure peut faire en sorte à ce que les réponses aux enjeux sociétaux et sociaux soient bien cohérentes. Ainsi, à travers une série de mesures spécifiques (télétravail, transports collectifs, charte de la diversité, égalité hommes-femmes, temps de vie équilibré, soutien au retour à l’emploi…), on peut favoriser la loyauté de chaque collaborateur à l’entreprise, renforcer significativement le sentiment d’équité et de cohésion, faciliter davantage le recrutement, accroître considérablement l’attractivité socio-sociétale de l’entreprise…

Pour de plus amples détails quant aux enjeux de la qualité de vie au travail, on n’a qu’à se rendre sur le site de l’agence ID Prévention.

Enjeu stratégique

Face aux défis récurrents auxquels sont confrontées quotidiennement les entreprises, ces dernières sont appelées à innover sur tous les plans (processus de production, produits, organisations…) sous peine de se noyer dans un environnement économique qui s’avère extrêmement dynamique. Plus concrètement, ces innovations poussent les entreprises à miser sur la formation des collaborateurs, l’amélioration du cadre de travail, la mobilité professionnelle, l’externalisation de certaines tâches… À noter cependant que ces stratégies requièrent inexorablement une conduite de changement dans la perspective de minimiser drastiquement les risques professionnels (stress chronique, épuisement professionnel, burn-out…), mais également de renforcer le développement personnel de chaque collaborateur.

Enjeu organisationnel

La performance et la compétitivité d’une entreprise vont grandement dépendre de son aptitude à se conformer aux exigences du secteur dans lequel elle évolue, mais aussi à celles des consommateurs. Néanmoins, négocier ce virage est loin d’être une partie de plaisir, d’autant plus lorsque l’on est une grosse structure. Il convient alors de souligner que plus l’entreprise est petite, plus celle-ci a plus de chance de s’adapter facilement. Cela étant dit, à défaut d’organisation résiliente et de culture adéquate, l’agilité et l’efficacité de la firme seront par conséquent restreintes. Sur ce point, la notion de QVT est d’une importance cruciale d’un point de vue organisationnel.

N.B. Les entreprises souhaitant mettre sur pied une démarche QVT ont tout intérêt de consulter les membres du CHSCT (comité d’hygiène, sécurité au travail et des conditions de travail).

Dans quelles entreprises ou établissements la SSCT est-elle obligatoire ?
Comment mettre en place la CSSCT ?