Comment éviter le burn-out ?

À un moment donné de notre carrière, beaucoup d’entre nous connaîtront un stress lié au travail qui nous empêchera de faire face. Mais comment savons-nous quand nous subissons un épuisement professionnel et que pouvons-nous faire ? Le burnout est plus qu’un sentiment général de malaise qu’un peu de yoga, une application de méditation ou une semaine au soleil vont corriger. Ses trois principaux symptômes sont les suivants : épuisement accablant ; sentiments de cynisme et de détachement conduisant à un sentiment d’inefficacité ; et un sentiment de manque d’accomplissement au travail. Ce n’est pas seulement un sentiment d’insatisfaction. Il s’agit d’une réponse prolongée au stress chronique qui peut entraîner l’arrêt de la maladie, ainsi que l’hypertension artérielle et même la dépression. Cependant, éviter le burn-out dépend essentiellement que de vous et de votre style de vie.

Prenez du temps pour vous

Prendre un peu de temps pour vous chaque jour peut être encore plus important que de prendre des vacances prolongées. Si vous vous sentez comme si votre travail devenait une longue tâche, trouvez de petites façons de mélanger les choses. Cela pourrait être accompli de différentes manières. Essayez de faire une marche de cinq minutes pour chaque heure passée à travailler ou fixez un horaire régulier pour prendre un café à l’extérieur du bureau avec un collègue pour éviter les risques psychosociaux. Pour délivrer une formation en lien avec la santé, sécurité et conditions de travail à des membres du CSE, il faut être un organisme de formation agréé SSCT. La marque ID PREVENTION n’est qu’un vecteur pour affirmer la compétence et la spécialisation en ce domaine très complet.

Fixez des limites

Lorsque vous travaillez tout le temps, il est facile de s’épuiser lentement mais sûrement à cause d’un manque flagrant de temps d’arrêt. Pour votre santé et sécurité au travail, fixez des limites qui dictent quand vous travaillerez ou non, et engagez-vous à vous y tenir. Souvent, nous sommes notre pire ennemi quand il s’agit de travailler trop dur, donc à moins que votre manager ne se tienne au-dessus de vous pour exiger que vous terminiez les affectations clés, vous forcez à quitter le bureau à une certaine heure chaque nuit et à désigner sans email heures pour les soirées et les week-ends. Et aussi, obtenez le soutien de votre patron et de vos collègues pour respecter ces règles. Expliquez quand vous serez disponible ou non et demandez aux personnes avec lesquelles vous travaillez de respecter ces limites.

Faites quelque chose d’actif

Faire de l’exercice est un très bon moyen de réduire le risque d’épuisement professionnel. Premièrement, ceux qui sont en bonne santé au travail peuvent mieux faire face aux exigences professionnelles, deuxièmement, l’exercice libère des endorphines, qui nous aident à nous sentir bien. Il est cependant important de ne pas vous lancer directement dans une routine d’exercices vigoureux, développez-vous lentement et écoutez votre corps.

5 astuces pour garder le moral en automne
Comment éliminer les toxines après les fêtes ?